26 mai 2021 | Par Annie Lafrance - 37e AVENUE

De l’aide financière pour les travailleurs autonomes

La pandémie a éprouvé non seulement bon nombre de salariés, mais aussi les travailleurs autonomes. Certains ont perdu des contrats, d’autres ont dû mettre leur petite entreprise sur pause ou modifier leur offre de services. Avant de puiser dans vos économies ou dans vos REER, découvrez les programmes gouvernementaux qui peuvent vous aider financièrement.

Voici les principaux programmes qui sont toujours offerts en 2021 autant aux salariés qu’aux travailleurs indépendants.

Vous avez de la difficulté à joindre les deux bouts?

Votre secteur d’activité a été directement touché par la COVID-19 et vous perdez toujours des contrats? Que vous soyez un artiste de la scène, un chef à domicile ou encore un professionnel en ressources humaines, vous pouvez faire une demande d’aide financière si vous n’êtes pas admissible à l’assurance-emploi. Grâce à la Prestation canadienne de la relance économique, vous recevrez 1 000 $ (900 $ après les retenues d’impôt) pour une période de deux semaines.

Si votre situation dure plus de deux semaines, vous devrez faire une nouvelle demande. À noter que cette aide financière est offerte jusqu’au 25 septembre 2021.

En date du 25 avril 2021, l’Agence du Revenu du Canada avait approuvé 15 667 100 demandes et avait ainsi remis plus 15,67 milliards de dollars aux Canadiens depuis le lancement de la prestation en 2020.

Vous devez vous mettre en isolement?

Vous avez contracté la COVID-19 et vous devez ralentir ou suspendre vos activités? Vous devez vous mettre en quarantaine? Que vous soyez en convalescence ou en quarantaine, le gouvernement canadien vous soutiendra économiquement. Par le biais de la Prestation canadienne de maladie pour la relance économique, ce dernier vous versera 500 $ par semaine (450 $ après l’impôt retenu à la source) pendant un maximum de quatre semaines.

Cette prestation est offerte seulement aux travailleurs qui sont dans l’impossibilité de mener leurs activités professionnelles pendant au moins 50 % de la semaine. Elle est aussi proposée aux personnes qui ont des conditions sous-jacentes et qui sont plus vulnérables à la COVID-19 (avec l’avis d’un médecin au préalable).

Vous devez prendre soin d’un proche?

Votre jeune enfant doit faire l’école à la maison? Un membre de votre famille a besoin de soins supervisés? Si vous ne pouvez pas travailler afin de prendre soin d’un proche ou de vous occuper d’un enfant de moins de 12 ans (parce que son école est fermée ou qu’il est malade), la Prestation canadienne de la relance économique pour proches aidants vous permettra de souffler.

Elle fournit une aide financière aux salariés et aux travailleurs indépendants de 500 $ (450 $ après les retenues d’impôt) pour une semaine. Si votre situation dure plus d’une semaine, vous devrez faire une nouvelle demande.

Vous vous lancez en affaires?

À l’inverse, la pandémie a aussi incité plusieurs salariés à quitter leur emploi ou à changer de profession après avoir perdu leur poste. Vous souhaitez vous lancer à votre compte? Vous n’êtes pas seul. Ces dernières années, le nombre de travailleurs autonomes au Québec a été en constante progression, en particulier dans la tranche d’âge de 18 à 34 ans. Selon Statistique Canada, en 2019, sur les 4,3 millions de travailleurs du Québec, 567 900 étaient indépendants (environ 13 %).

Par où commencer? Si vous êtes admissible au programme provincial Soutien au travail autonome, vous pourriez obtenir une aide financière pour élaborer votre plan d’affaires et fonder votre entreprise ou pour créer votre propre emploi. Pour vous permettre de vous consacrer pleinement à cette nouvelle aventure professionnelle, ce programme vous accompagnera dans le démarrage et mettra à votre disposition non seulement l’aide d’un conseiller (par le biais d’un Centre local d’emploi), mais aussi une allocation salariale équivalente au salaire minimum afin que vous puissiez y travailler à temps plein (un minimum de 35 heures par semaine).

Retour